Rencontre de la FSU avec le conseiller du Ministre Vincent Peillon

lundi 27 janvier 2014
par  FSU 83
popularité : 19%


Rencontre FSU avec le conseiller du Ministre Vincent Peillon


Le Ministre de l’Education Nationale s’est rendu ce jour à l’école maternelle des vieux salins et au lycée du Golfe Hôtel de Hyères. En marge de cette visite, la FSU a demandé à être reçue afin d’échanger sur la situation des établissements sinistrés ainsi que sur les conditions dans lesquelles se déroulera la prochaine rentrée scolaire dans notre département. Etaient également présents la CGT et FO.

La FSU a rappelé qu’elle était intervenue à de nombreuses reprises, entre autres dans le cadre du Comité Hygiène et Sécurité, pour dénoncer la situation de certains établissements construits dans des zones inondables. Elle a une fois de plus signifié son opposition à voir des établissements scolaires perdurer dans ces zones et a dénoncé les chantiers en cours comme c’est par exemple le cas à Besse sur Issole. Les inondations ont eu lieu un week-end, que se serait-il passé un jour d’école ?

Le SNUipp-FSU a, une nouvelle fois, dénoncé le fait que la mairie de Toulon refusait d’appliquer la loi en matière d’inscription scolaire et que cette dernière organise le tri social dans certains quartiers toulonnais en n’imposant pas de règles en termes de sectorisation.

Au sujet de la réforme des rythmes scolaires, le SNUipp-FSU a rappelé que l’application du décret devait être suspendue et que des discussions devaient reprendre dans les meilleurs délais. Il a une nouvelle fois dénoncé les carences du texte, l’accroissement des inégalités engendré, l’omnipotence des communes, le manque de financement…

Le SNUipp-FSU a de plus rappelé que dans le département du Var, il manquait environ 200 postes pour que l’année scolaire en cours. Il a rappelé que la réalité n’était pas à la hauteur des annonces ministérielles, que le premier des leviers à utiliser pour refonder l’école était la baisse des effectifs par classe et que les 31 postes alloués par le ministère étaient très largement insuffisants. Le SNUipp-FSU qu’en 2 années scolaires, le Var aura obtenu 50 postes pour 1500 élèves de plus. Au regard de la mise en place des nouveaux dispositifs pédagogiques, comme le « plus de maître que de classes » par exemple, c’est en tout et pour tout une trentaine de postes attribués pour accompagner la hausse démographique soit 1 poste pour 50 élèves supplémentaires. La situation est donc très claire à nos yeux : la priorité au primaire n’est pas arrivée dans le Var.

Le SNES-FSU a fait part, au conseiller du ministre de son mécontentement concernant la dotation 2014 dans les collèges et les lycées. En effet, l’académie de Nice doit rendre 11 postes d’enseignants et reçoit l’équivalent de 35 postes en heures supplémentaires. Le chiffre de 24 postes (35-11), annoncé par le ministère de l’éducation et repris par la presse, n’a pas de sens. On ne peut pas mélanger des postes d’enseignants et des heures supplémentaires. Cette dotation ne pourra pas améliorer les conditions d’étude de nos élèves, mais risque au contraire, de les dégrader. Les classes en collège et en lycée, surchargées, ne permettent pas la réussite de tous et ne risquent pas de faire progresser notre classement à la fameuse enquête PISA. Nous sommes loin des améliorations attendues. La FSU, reçue par le représentant du ministre, a été écoutée mais a-t-elle été entendue ?

Pour conclure, c’est quand le changement ?



Contact

FSU du Var


Bourse du Travail
13 avenue Amiral Collet
83000 Toulon


Tel : 04 94 93 04 40
Fax : 04 94 93 04 74
Mél : fsu83@fsu.fr

Agenda

<<

2017

 

<<

Février

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
303112345
6789101112
13141516171819
20212223242526
272812345
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois